Rechercher
  • Marion Thihy

Comment lâcher prise en 5 étapes


En as-tu besoin ?


Si tu lis ces lignes, que tu as cliqué sur cet article, c'est sans doute que OUI tu as besoin de lâcher prise ! Maintenant, pourquoi en as-tu besoin ? Parce que vouloir lâcher prise c'est bien, mais avant de savoir comment faire et y arriver, c'est bien de savoir concrètement pourquoi.


Le fameux lâcher prise c'est le Graal que beaucoup de gens tentent d'atteindre. Et pour t'en faire une définition claire et précise, je dirai :

« lâcher prise c'est sortir des préoccupations du mental pour vivre l'instant présent. »

Et attention, le lâcher prise n'est pas synonyme de laisser aller ! On ne te demande pas de procrastiner, d'avoir la flemme ou de ne pas faire les tâches qui doivent être faite. C'est plutôt prendre de la hauteur sur ce qui se passe autour de toi, se reconnecter à toi. C'est lâcher le reste pour revenir à soi. Parce que pour lâcher prise il faut (à la base) tenir quelque chose.

Alors toi, qu'est-ce que tu tiens depuis bien trop longtemps et bien trop fermement ? Qui a aujourd'hui un impact sur ta santé mentale, physique et/ou émotionnelle.

→ Pour savoir ce que tu tiens trop fort, tu peux te poser la question suivante : « Qu'est-ce que je veux contrôler ? »


Lâcher prise sur ce que tu veux contrôler c'est offrir des vacances à ton mental, un petit peu chaque jour et tout au long de l'année. Et comme je le répète très souvent (oui mais il faut que ça rentre 😅) il y aura toujours des événements, des situations, des expériences désagréables à vivre.


Ce n'est pas parce que tu as toute la volonté du monde, que tu es le plus positif des individus, ou encore que tu travailles à la perfection la loi de l'attraction, que tu passeras miraculeusement à côté des difficultés de la vie. Ce n'est pas une baguette magique le développement personnel !

Par contre ! Tu peux travailler ta perception et ton interprétation des choses que tu vis et qui t'entourent. Certaines peuvent se soumettre à ton contrôle, d'autres non ! Alors déjà tu peux apprendre à lâcher prise sur les choses que tu ne peux pas contrôler, dont l'issue ne dépend pas de toi. Et pour le reste, tu peux travailler à lâcher prise quand tu tiens trop fort.


« Le lâcher prise ne peut vous apporter que du positif dans votre vie. En apprenant à mieux vous connaître, en changeant peu à peu votre manière de fonctionner et en insérant des moments de lâcher prise dans votre vie, vous allez finalement en reprendre le contrôle (de votre vie). Contrôler le lâcher prise en lâchant l'idée de contrôle : intéressant non ?! »

 

Comment ?

1. Le lâcher prise comme art de vivre et philosophie de vie.

Le lâcher prise est un véritable art de vivre, c'est en comprenant ton fonctionnement, en accueillant tes émotions et en acceptant que tu ne peux pas toujours tout contrôler, que tu atteindras ce relâchement, tant physique que mental, qui permet de prendre du recul. Et ça marche aussi quand tu t'auto-sabote ! Quand tu penses que tu n'es pas assez (assez bien pour faire quelque chose par exemple).


2. Abandonne la quête de perfection Aujourd'hui dans notre société et à notre époque tout est mesuré et mesurable. Comparable et comparé. On se mets constamment la pression face aux autres et les autres aussi nous mettent la pression pour atteindre certains résultats de performance. Il n'y a aucun mal à se mettre une bonne pression du type motivation, détermination et volonté pour arriver à ses buts et travailler à la meilleure version de soi-même. Mais gardes quand même à l'esprit que la vraie vie est celle que tu ressens et pas celle que tu mesures ! 🧡

3. Quitte la sphère de la comparaison Pour arrêter de vouloir être parfait, apprend à t'apprécier tel que tu es, avec des « défauts » et tes qualités. Tu es un être singulier, tu es unique et tu n'as qu'une vie ! Ne perds pas ton temps à te comparer et à chercher à atteindre une excellence. Concentre-toi sur l'instant présent que tu es en train de vivre et soi à l'écoute de tes ressentis. Pour ce faire, je te conseille grandement de faire les choses en plein conscience. 4. Ralenti sur l’hyper-connexion L'hyper-connexion comme son nom l'indique c'est être connecter mais à outrance. Alors certes aujourd'hui c'est la base comme dirait certain, c'est même essentiel dans certain domaine et c'est une habitude de vie de notre époque et de notre société. Moi-même je suis bien trop souvent connectée. Surtout avec la pandémie, les réseaux et la connectivité sont devenus notre bouée de sauvetage pour garder contacte avec le monde, l'actualité, nos familles etc... Mais on ne sait plus se retrouver seul dans notre bulle et apprécier notre propre compagnie. L'hyper-connexion, les réseaux, les infos, mais aussi les personnes qui t'entourent (je pense plus aux gens négatifs, toxiques, qui te pompent ton énergie), te coupent de ta propre personne. Apprend donc à te retrouver seul dans ta bulle, à te « contenter » de toi-même, en ta bonne compagnie. Il est important de se recharger en amour propre, en bienveillance et en épanouissement personnel en étant seul, loin des pensées parasites de l'extérieur.

5. Vide la cocotte minute Telle une soupape, ton mental à besoin de progressivement et régulièrement se vider des pensées parasites, des ruminations, anticipations etc... Le but est d'éviter de repenser constamment à des scènes ou des personnes du passé et à les remettre en question. Quand tu te dis « j'aurai du... » ou encore « j'aurai pu... » ce sont des ruminations qui t'empêchent de lâcher prise et de profiter de l'instant présent. Il faut se rappeler du présent, même quand tu anticipes quelque chose de positif pour toi, attention à ne pas trop être dans l'attente du futur. Parce que finalement, c'est ta pensée d'aujourd'hui et te crée l'émotion et le résultat de demain. Par exemple, quand tu penses à ton futur déménagement ou changement de job que tu attends... tu vas être obsédé par ce futur et tu en oublieras d'apprécier le moment présent.

BONUS

Pour moins ruminer et anticiper, tu peux exercer ce que j'appelle un « contrôle bienveillant » de ta vie. Et tu peux passer par l'organisation de celle-ci. S'organiser, notamment en notant tes idées, tes projets, tes rêves, tes priorités etc... c'est libérer sa pensée de l'instant de tout ce qui peut tourner en boucle dans ta tête pour ne pas l'oublier. Oublie la peur d'oublier 😉 Tu peux même anticiper les blocages, les solutions, les difficultés possibles... comme ça tu ne laisses pas la place à ton mental de paniquer tout seul et de te faire les pires scénarios pour te faire peur. Ça te permet donc de lâcher prise parce que tu as tout envisager ! Évidemment pour lâcher prise tu peux également penser à déléguer. Si ton quotidien est trop chargé, que tu sens ta cocotte minute prête à exploser, vide un peu de pression en déléguant tout ce que tu peux ! Même les plus petites tâches très simples du quotidien. Parce que cumulées, elles prennent de l'énergie. Prend des temps de repos et mets ton bien-être au premier plan ! Il faut que ça en devienne une de tes priorités, autant de que payer tes factures 😉 Parce qu'encore une fois, si tu t'oublies dans tout ça, tu finiras par exploser ! Pour t'organiser un maximum sans te prendre la tête pour autant et en pensant quand même à ton épanouissement personnel, j'ai l'outil PARFAIT pour toi : Le BuJoy ! C'est un agenda non daté, de 6 mois qui te permet de tout programmer en relâchant la pression, avec ce carnet qui deviendra ton nouveau meilleur ami, tu pourras penser non seulement à ta rentrée, à ton boulot, à tes affirmations positives, à tes gratitudes, à tes tâches quotidiennes, à tes rendez-vous mais aussi à ton repos, ta détente, ton développement personnel et bien plus encore !


Tu peux le retrouver juste ici













Et sinon je peux t'accompagner pour 1 séance de coaching ou plus encore !


207 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout