L'âge d'or de la Spiritualité

Mis à jour : sept. 29

Cet article est un extrait de mon mémoire de fin d'étude qui m'a valu la très belle note de 19/20 ! J'en suis très fière et c'est pourquoi j'ai voulu te le partager.

Ma problématique étant :"Dans quelles mesures la spiritualité peut faire évoluer l'harmonisation et le bonheur de l'humanité, tandis que la principale motivation et préoccupation de l'Homme est la futurisation technologique et scientifique de son monde ?"

Tu retrouveras d'autres extraits de celui-ci dans la catégorie "Mémoire"





INTRODUCTION


A une époque très lointaine, la spiritualité avait une place très importante dans la vie de l'Homme. Tout était entrepris, conçu, imaginé et élaboré en fonction et tournant autour de la spiritualité. Inconsciemment, elle était avant tout une manière de vivre, de penser, de comprendre et même d'enseigner. Une manière de penser à la fois simple, idéale et même principale. Malgré toutes les formes de spiritualité, c'était sa propre manière d'être heureux, de cultiver le bonheur et le respect de l'Homme, de l'animal, de la Terre et de la Vie tout court.

Sans définir chaque nuance de spiritualité selon les cultures ou encore les époques, l’Être Humain à su vivre en harmonie pendant un long moment avec la Terre et ses vivants mais aussi avec lui même. Car la spiritualité est aussi et avant tout, une compréhension et une acceptation de soi.

Or, l'Homme a évolué depuis ces millénaires. Il a grandi, il a fait grandir son savoir et a perfectionné sa parole. Il a compris que la notion de pouvoir, de conquête et d'avancé était essentiel à sa réussite. L'Homme a donc changé sa manière de pensée, il a individualisé sa propre race pour conquérir son espace de vie qui est la Terre elle-même ! Oubliant parfois que cette Terre Nature était sa mère nourricière, son berceau d'humanité. Sans elle, l'Homme ne peut exister, ne peut évoluer. Mais l’être humain avait malheureusement déjà entrepris ce chemin d'oubli, qui l'a mené tout droit vers le chaos, la destruction part sa propre main de sa propre vie car trop aveuglé par ce progrès, par ce système, par ce pouvoir. Toute notion de spiritualité fut alors évanouie et complètement dépassée et même oubliée par certain, mais par d'autre, seulement endormie, restant cachée quelque part attendant d'être réveillée. Aujourd'hui à notre époque, nous pouvons nous réjouir de son timide réveil. Timide, car il en faudrait beaucoup plus pour rééquilibrer la balance. Mais néanmoins l'Homme n'est plus enfouie dans la grotte aussi profondément il fut été. Car une forme de spiritualité reprend place et redessine nos vies en leur redonnant de la couleur et une odeur agréable : l'odeur du bonheur.

Mon hypothèse est donc la suivante : la spiritualité d’antan, remis au goût du jour, peut contribuer à faire évoluer l'Homme vers un autre chemin de vie, peut favoriser l'harmonisation et tendre la main au bonheur de l'Humanité. Face, à la principale préoccupation de l'Homme - aveuglé par son pouvoir et finalement ampli d'une profonde tristesse – qui est l'avancée technologique et scientifique de son monde, pour tout bonnement pouvoir d'avantage le contrôler à sa guise. [...]





L'âge d'or de la Spiritualité


Dans cet article, la spiritualité prendra une place très particulière, elle sera présentée sous des formes différentes pour tenter de bien la cerner.



A : Spiritualité et Religion : amis ou ennemis ?

1: Ensemble, ils ne font qu'un


Conventionnellement, la spiritualité se rattache (en occident) à la religion avec des êtres supérieurs – qu'ils soient Dieux ou Démons – et au Salut de l'âme. Le Salut de l'âme est différent suivant les religions. C'est généralement une notion spirituelle qui consiste en une délivrance et une libération du croyant de ses pêchés, de l'insatisfaction et de la condamnation éternelle par le Salut de son âme. Si je prend l'Hindouisme et le Bouddhisme à terme d'exemple, le Salut de l'âme consiste alors en une libération finale de l'âme individuelle, ainsi qu'une extinction de la soif d'existence. Pour atteindre ce Salut, le croyant doit écarter le voile d'ignorance qui le porte à se croire séparé de l'Absolu.

La spiritualité est avant tout relié étroitement à la religion. D'ailleurs, des pratiques spirituelles ont été développé au point de rendre les termes « religieux » et « spiritualité » synonyme pendant de nombreux siècles. La spiritualité religieuse est d'ailleurs traduit en latin par « religare » qui veut dire attacher par derrière, relier et donc relié à un Dieu, au Divin.

On parle alors de notion d'expérience spirituelle (ou mystique) qui est une recherche d'intériorité, de connaissance de soi, de transcendance, de sagesse ou encore de dépassement des limitations de la condition humaine, conduisant vers l’Éveil Spirituel – qui est un accès à un état de conscience modifié et durable- pour trouver une relation avec Dieu, soi et son âme, la Conscience ou encore le monde. L'expérience Spirituelle passe alors par des démarches corporelles et émotionnelles et de nombreuses pratiques sont notamment issues des spiritualités religieuses, comme la méditation, les prières, la lecture et réécriture de textes sacrés ou encore le dialogue et la réflexion intellectuelle.

A une certaine époque, la spiritualité était donc tout ce qui concernait l'esprit, son évolution ainsi que son développement. Et faire évoluer l'esprit, c'était alors acquérir la connaissance spirituelle donc la sagesse. La sagesse était le rôle de la religion. En d'autres termes, développer l'esprit c'était l'améliorer donc acquérir un savoir-être et un savoir-faire que seul la religion pouvait apporter. Il fallait alors trouver sa religion, disons, la « bonne » pour pouvoir bénéficier du Salut de son âme ? ...Mais le chemin de la spiritualité ne consiste pas à choisir entre Jésus, Bouddha, Tao, Mahomet, Grand manitou ou encore Krishna comme s'ils étaient irréconciliables ! Parce qu'au contraire, en étudiant leur enseignements en parallèle, cela permettrait d'avoir des chemins complémentaires, permettant d'atteindre plus facilement et rapidement la Vérité Unique, le Salut de son âme ou encore le but de la vie sur Terre.



2: Séparation de ces deux piliers


En latin ecclésiastique, la spiritualité se dit « spiritualitas » et d'un point de vue philosophique elle se rapporte à l'opposition des matières et de l'esprit – c'est-à-dire le corps différencié de l'esprit, ou encore l'intériorité différencié de l'extériorité – C'est en ce point une quête de sens, d'espoir et de libération en passant par des rituels, des initiations et/ou des développements personnels. Plus récemment, elle peut se comprendre comme dissociée de la religion ou de la foi en un Dieu, allant jusqu'à évoquer à notre époque une « spiritualité sans religion ».

Une séparation notamment lié à l'avancée de la philosophie mais aussi aux changements des pensées collectives. Je prend l'exemple du chamanisme : l'une des plus vieille forme de spiritualité de l'humanité. Le chamanisme est une pratique de méditation entre les vivants et les esprits – de la nature, des morts du clan, des malades ou encore des divinités - mais, ce terme d'esprit, va très vite se dissocier du bien et des divinités. Un amalgame politique va alors envahir tout le monde de la spiritualité. Elle va être perçue comme sale, démoniaque et dangereuse !

Certes, chaque société possède ses propres conceptions en matière de traditions, de croyances, de religions, de rites, de rapport à l'au-delà et à la mort et d'esprits bons ou mauvais et il est parfois impossible de trouver un équivalent d’une culture à l’autre. Mais j’émets l'hypothèse que la pensée de l'Homme a joué un rôle important dans la séparation de la spiritualité et de la religion. Je pense notamment aux femmes -en période 1560-1580- qui étaient chassées, traquées, jugées et tuées pour pratique de la sorcellerie. On pourrait certes dénoncer toutes les pratiques de tortures complètement inutiles et cruelles qui ont été infligé aux femmes, mais je vais surtout me concentrer sur ce terme : sorcellerie. Car à l'époque, la sorcellerie c'était guérir par les plantes, c'était connaître des techniques d'accouchement moins douloureuses, c'était regarder les astres ou encore prévoir un avenir basé sur des faits logiques. Alors, quand plutôt j'ai mentionné la pratique chamanique, c'est à considérer comme encore plus sorcier qu'une simple pratique de remèdes médicinale à base de plantes.

A cette époque, tout ce qui ne se rangeait pas dans les rangs de Dieu, de la pureté, de l'obéissance et de la loi, se rangeait (quasiment) automatiquement dans un rang démoniaque.

En parallèle, alors que le tantra, qui est le premier au monde à vouloir élever le sexe au niveau spirituel à l'époque de la nuit des temps, reste une pratique, les femmes trop belles pouvaient être accusées de jeter des maléfices aux hommes pour les contrôler. Tout n'était que pêchés comme expliqué dans le Malleus Maleficarum1, un ouvrage qui marqua l'ère du temps. C'est en ce sens que j'aimerais faire part de ce changement d'opinion dans la société. Car suivant les polémiques et toutes les lois mises en places dans la société, les mœurs et les opinions changeaient ! On peut également parler de la colonisation ou encore du temps de l'esclavage. Ce sont des époques où l'homme blanc se pensaient supérieur par rapport à son rang et donc de ce fait, il fut disparaître des coutumes, rîtes et même des religions pour contrôler ceux qu'il pensait plus faibles.



1« Marteau des sorcières » est un traité de Heinrich Kramer publié en 1486, utilisé dans le cadre de la chasse aux sorcières au début du XVe siècle en Europe.

















Le mot de la fin...

J'espère que cet extrait t'as plu, dis moi dans les commentaires ton point de vue sur la question et si la suite t'intrigue ! Un peu de spoil pour la deuxième partie : Je parle de notion de psychologie qui tente de tout expliquer et c'est passionnant !


Je t'invite également à faire un tour dans les programmes de développement que je propose ! Ils t'apporteront tout ce dont tu as besoin pour accéder à une

VRAIE TRANSFORMATION DURABLE ! Retrouver la calme et la sérénité, l'épanouissement et l'harmonie que tu cherches et bien sûr que tu mérites !

  • Et tu peux également me rejoindre sur les réseaux sociaux facebook, ou encore instagram pour du partage (tous les jours) de conseils et d'astuces !

  • T'inscrire à la newsletter pour recevoir tous les prochains articles et mon E-BOOK gratuit"La clé indispensable à ton bonheur".

  • Nouveautée : le "Reflexions Book" est désormais disponible en téléchargement gratuit dans l'onglet magazine

Pour finir, comme tu peux le voir, je t'ai sélectionné 3 livres sur le thème de la spiritualité et de l'éveil qui peuvent t'intéresser. (clic sur l'image pour accéder à sa fiche) :

























56 vues
Contact
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir Twitter Icon

© 2020 Marion Thihy

Tout droits réservés

Conditions Générales de Vente